Le cancer - Le dépistage

Dépister le cancer est important. Cette action s'inscrit dans la suite logique de la prévention. C'est pour cela, qu'en fonction d'une situation familiale, sanitaire ou thérapeutique, il est recommandé de faire un depistage régulier de certains cancers qui, traités à temps, peuvent être soignés.

Il consiste en la détection de lésions précancéreuses ou de cancers à des stades peu avancés : on recherche, chez une personne qui ne présente pas de symptômes, à mettre en évidence la maladie de manière précoce. Cela se fait par :

  • La clinique (l'examen du patient) : palpation des seins, toucher rectal...
  • Des examens paracliniques : radiographies, dosages biologiques.

Le but est de trouver, dans une population donnée, des lésions que l'on peut traiter facilement : si l'on attend les symptômes, il est souvent nécessaire d'avoir recours à des traitements plus lourds pour traiter la maladie.

Les dépistages ayant prouvé leur intérêt (ils diminuent le nombre de décès par cancer) sont :

  • Le frottis du col utérin, pour dépister les lésions précancéreuses et les petits cancers du col utérin
  • La mammographie, pour dépister des cancers du sein à un stade précoce

Actuellement, on cherche à prouver l'intérêt de la recherche de saignements minimes dans les selles (test hémocult) pour le dépistage des polypes et des petits cancers du côlon.

Mis à jour le 07/07/17

Je fais un don !